Header:

Chirurgie esthétique des seins augmentation mammaire

Introduction: 
La société actuelle demande à la femme d’être exigente avec son image et polyvalente sur tous les points. La chirurgie esthétique vient donner des réponses pour améliorer la qualité de vie recherchée et le bien-être de tous. Nous sommes dans une ère visuelle où les seins jouent un rôle dans la communication et chacune de vous est aujourd’hui en mesure d’avoir la poitrine de vos désirs grâce aux progrès que fait l’ensemble du corps médical chaque année.

Quelles sont les motivations d’une augmentation mammaire ?

Par nature tous les seins varient en volume et en forme selon les femmes mais aussi selon plusieurs facteurs tels qu’une grossesse, une perte de poids ou simplement le temps qui passe.

Les seins, atout du langage féminin, ne sont pas toujours suffisamment mis en valeur ou appréciés et vous désirez leur donner davantage de volume afin d’exprimer votre féminité. Il se peut aussi que la forme de votre poitrine ne vous convienne pas, elle tombe et les aréoles sont trop basses, vous désirez la faire remonter (cas de ptôse).
Chez certaines femmes, les seins peuvent devenir un complexe important, un mal-être autant physique que psychologique qui viendra peser sur leur quotidien, leur intimité ainsi que leur image.

Quelles que soient vos motivations, c’est une décision personnelle qui demande de prendre le temps de s’informer sur les différentes possibilités existantes ainsi que sur les conséquences de l’intervention appropriée.

Quels sont les objectifs de la chirurgie esthétique ?

Les techniques en constante évolution permettent aux chirurgiens de répondre de façons de plus en plus précises et personnelles aux attentes de la patiente. Les prothèses mammaires pré-remplies de gel de silicone ont prouvé leur efficacité depuis plus de 40 ans, donnant aux nouveaux seins une consistance tout à fait naturelle et une amélioration de leur forme ainsi que de leur volume.

Si votre objectif reste réaliste, la chirurgie esthétique vous apportera satisfaction et bien-être vis-à-vis de votre poitrine.

Les implants ou prothèses mammaires

Les prothèses mammaires ont beaucoup évolué depuis ces 20 dernières années, visant toujours le meilleur pour la satisfaction de la patiente et le respect du corps. Elles sont plus fiables en diminuant le risque de coques, d’usures et de rupture de l’enveloppe, tout en proposant un éventail de plus en plus large de volumes et de formes afin de satisfaire les désirs du mieux possible.

+ Composition d’une prothèse ?

Une prothèse est composée d’une enveloppe externe de silicone élastique, souple et solide à la fois, qui peut renfermer 3 types de produits : un gel de silicone, un liquide d’eau salée (sérum physiologique) ou encore un hydrogel.
Ce sont les 3 produits de remplissage autorisés en France actuellement.

Les implants que votre chirurgien utilise sont soumis à des normes très précises qui vous garantissent de leur qualité : marquage CE + autorisation de l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé).

+ Quels sont les avantages et les inconvénients de ces 3 types d’implants mammaires ?

Le gel de silicone offre un résultat tout à fait naturel aux seins et, du fait qu’il soit cohésif, il ne risquera pas de se répandre si l’enveloppe venait à se rompre.

Le sérum physiologique, lui, est un liquide familier au corps humain ( qui est composé à 70% d’eau salée ) et se résorbera donc sans difficulté si l’enveloppe se rompait. Par contre il n’offre pas le même résultat naturel, avec parfois des plis visibles à l’œil et au touché.

L’hydrogel est également résorbable sans difficulté par le corps humain et donne un résultat plus naturel que pour le sérum physiologique.

Les formes des implants ainsi que leurs volumes sont de plus en plus variés et anatomiques, vous permettant de vous rapprocher idéalement de vos désirs.

+ Quelles est la durée de vie des implants mammaires ?

Les implants sont desormais garantis à vie par les laboratoires.

L’importance de la 1ère consultation

La communication et la confiance sont primordiales entre le chirurgien et sa patiente.
De nombreuses questions seront abordées et des examens méticuleux seront passés afin de réunir tous les paramètres utiles à cette intervention.
Ainsi, le chirurgien cherche avec vous la solution qui vous satisfera et vous expose les avantages et les risques d’une augmentation mammaire.

Lors de cette 1ère consultation, la patiente pourra comparer les différentes
tailles et formes d’implants et sera conseiller sur les choix à prendre.

Ce n’est qu’après tout cela que le chirurgien pourra proposer une stratégie d’intervention, selon l’anatomie de la patiente, les examens effectués et selon ses désirs.

Comment se déroule l’intervention ?

Un médecin anesthésiste aura été vu lors d’une consultation et des démarches pré-opératoires à suivre vous auront été prescrit.

ll peut être utile de vérifier l’imagerie mammaire (mammographie, échographie).
Contrairement à certaines fausses idées, les prothèses mammaires ne rendent pas impossible l’allaitement et ne favorise pas l’apparition du cancer du sein.

+ Quel est le type d’anesthésie ?

Une anesthésie générale légère sera généralement pratiquée.

+ Où se situe l’incision ?

Les prothèses mammaires sont insérées par une courte incision de trois façons différentes: au niveau du pli du sein, de l’aisselle ou sur l’aréole.

+ Quelle est l’emplacement de votre prothèse mammaire ?

  • Deux positionnements sont permis avec chacune des trois incisions :
  • La prothèse sera placée directement derrière la glande, entre le muscle et le tissu mammaire
  • La prothèse sera placée en dessous des muscles pectoraux.

Toutes les informations nécessaires vous auront été donné et cette décision sera pensée et prise avec votre chirurgien.

+ Quels sont les gestes complémentaires dans le cas d’une ptôse mammaire ?

Que signifie le terme "ptôse" ? Il est utilisé lorsqu’une poitrine tombe et que les aréoles sont basses.

Si cette ptôse s’avère faible, l’intervention de l’implant galbera elle-même votre poitrine.

Dans le cas d’une ptôse plus importante, il est préférable de remonter vos seins et de retirer l’excès de peau. De ce geste complémentaire résultera une cicatrice plus importante autour de l’aréole.

+ Quelle est la durée de l’intervention ?

L’augmentation mammaire dure en moyenne 2 heures pendant lesquelles vous dormez.

Quelles sont les suites opératoires ?

Généralement vous quittez l’Hospital le jour même, avec un pansement « modelant » adapté à votre poitrine.

Parfois il peut être bénéfique de placer un petit drain de Redon afin d’évacuer les sécrétions qui pourraient s’accumuler autour des prothèses.

Durant les premiers jours, vos seins peuvent être douloureux et tendus, avec l’apparition
d’ ecchymoses (bleus) et d’œdèmes (gonflements), surtout si l’implant a été inséré derrière les muscles pectoraux.
Il vous sera prescrit dans ce cas là un traitement antalgique en fonction de la douleur ressentie.

Le temps de récupération varie entre cinq et dix jours où il conviendra de cesser vos activités.
Le sport ainsi que les efforts importants vous sont déconseillés pendant les 6 premières semaines, et un soutien-gorge adapté vous sera recommandé.

Quel est le résultat attendu d’une augmentation mammaire ?

Même si la prise de volume est immédiate, il convient d’attendre entre deux à trois mois afin d’apprécier vos nouveaux seins, assouplis et proches du naturel.

Les cicatrices, discrètes, ne vous provoqueront pas de gênes.

Une augmentation mammaire apporte dans la majorité des cas une amélioration tant du point de vue physique que psychologique.

+ Ce résultat demeure t-il constant ?

Le volume des seins est maintenu dans la durée, mais ainsi que tous les seins naturels, l’effet du vieillissement se ressentira aussi avec le temps.

+ Ce résultat est-il garantie ?

On peut observer chez quelques patientes quelques imperfections, mais cela reste peu fréquent : asymétrie, seins trop fermes et manquant de naturel ou encore une aggravation de la ptôse.

Il sera envisageable de retoucher ces imperfections.

Quelles sont les complications envisageables ?

À la suite d’une opération quelle qu’elle soit peuvent survenir certaines complications, les unes en rapport à l’acte médical et les autres à l’anesthésie.
Même si les suites opératoires d’une augmentation mammaire sont majoritairement simples, il est nécessaire de connaître les complications éventuelles.

Même si des bonnes pratiques de sécurité limitent notablement les risques graves, elles ne les suppriment pas.

+ Quels sont les risques propres à l’anesthésie ?

Lors de votre entretien obligatoire avec le médecin anesthésiste, il vous informera en détail des risques de l’anesthésie.
Il est utile de savoir au demeurant que depuis ces vingts dernières années, les risques ne sont pas supprimés mais demeurent presque négligeables.

+ Quels sont les risques propres à l’intervention ?

Durant vos consultations avec votre chirurgien vous seront détaillées toutes les complications envisageables.

Pour vous informer en préalable, voici les risques possibles :

  • Hématome : en cas de saignement important, il faudra évacuer le sang et stopper l’hématome à son origine.
  • Evolution défavorable des cicatrices : elle nécessitera un traitement particulier.
  • Infection : elle est heureusement rare mais nécessitera peut-être une reprise chirurgicale et le retrait de la prothèse.
  • Pneumothorax : il nécessitera un traitement particulier et reste très rare.
  • Altération de la sensibilité du mamelon : elle est presque systématique et récupère progressivement en quelques mois.

+ Quels sont les risques propres aux implants mammaires ?

Les implants de nouvelle génération en gel de silicone, plus cohésifs, permettent de rarifer les imperfections visibles mais ne les éliminent pas.

  • Voici les défaillances et imperfections possibles à connaître :
  • Aspect de « vagues » : Il arrive que l’enveloppe souple de l’implant ait un aspect de “vagues“ palpables ou visibles.
  • Formation de « coque fibreuse » : Pour se défendre contre un corps étranger, notre organisme forme naturellement une « capsule péri-prothétique ». Cette membrane, normalement invisible, peut devenir détectable en s’épaississant et en devenant fibreuse. Une intervention chirurgicale permet de corriger cette complication.
  • Rupture et dégonflement : Il arrive, de manière exceptionnelle, généralement à la suite d’un traumatisme violent, que l’implant se rompe ou se dégonfle. Il sera alors nécessaire de le changer.

Ces informations données par le Dr. Philippe Letertre ne doivent être qu’une aide
ou un complément aux consultations avec votre chirurgien.
Notre espace "Questions / Réponses" reste également à votre disposition.

N’hésitez pas à prendre contact avec le Docteur Letertre
afin que son équipe et lui-même puissent répondre à vos attentes.

Share on social networks: 

VOUS AVEZ BESOIN DE CONSEIL ?
VOUS DÉSIREZ PRENDRE UN 1er RENDEZ-VOUS

 

C'est sans engagement !